Google Fiche d’établissement : le nouveau nom de Google My Business et les nouvelles fonctionnalités

Google Fiche d’établissement : le nouveau nom de Google My Business et les nouvelles fonctionnalités

Google My Business est le dernier service de la firme Alphabet à bénéficier d’une modernisation de son identité, avec une refonte graphique légère mais un rebranding complet.
 
Retour sur la mue de « GMB » vers Google Business Profile (le nom anglais) ou Google Fiche Etablissement (la traduction française)
 

Google My Business : Un outil universel et incontournable


Google Fiche d’établissement (Google My Business) est une plateforme web qui permet aux entreprises et aux commerces d’être présents en ligne et de gérer leur e-réputation à travers un ensemble d’outils simples et intuitifs.
 
Chaque commerce ainsi listé dispose d’une « fiche entreprise » constituée d’un logo, d’une description, des photos, des horaires d’ouverture, des coordonnées complètes, d’un lien pour la géolocalisation et d’un espace pour l’agrégation des avis clients. Chaque établissement apparaît plus facilement dans les résultats de recherche de Google (le moteur de recherche) et de Google Maps (le service de cartographie en ligne) et gagne en visibilité et en notoriété auprès de ses clients potentiels.
 
L’importance d’une Fiche Etablissement Google réside aussi dans le fait que les avis clients sont aujourd’hui la source d’informations la plus visible et de retour d’expérience pour de futurs acheteurs, et une source d’informations et de données d’une valeur inestimable, récoltables, quantifiables et exploitables pour un business.
 
Pour connaître l’impact des avis clients sur le référencement local et consulter notre analyse des performances par secteurs d’activité pour les réseaux d’enseignes, nous vous invitons à télécharger notre le livre blanc sur ce sujet.
 

Google Fiche d’établissement : un nom qui reflète l’usage


Google My Business (nom qui prêtait parfois à confusion) porte donc le nom de « Google Business Profile » (en anglais) et de « Google Fiche d’établissement » (en français). Un choix jugé par beaucoup comme étant trop « générique », mais qui décrit parfaitement l’utilisation actuelle du service par les marketeurs et les gérants : permettre à des établissements (entreprises, commerces, points de vente d’un réseau d’enseignes, restaurants, cafés ou autres) d’améliorer leur référencement local et de maitriser leur e-réputation à travers des fiches simples à créer, claires à consulter par les clients et efficaces pour gérer la relation client.
 
Devenue une solution de référence qui génère 28 fois plus de contacts qu’un site web, les objectifs de la plateforme sont clairs : supplanter petit à petit les sites internet, simplifier une dénomination floue et élargir ses parts de marché.

 

Une évolution continue

Ce changement de nom n’est pas fortuit, loin de là. Google Fiche Etablissement n’a été qu’une étape parmi tant d’autres, dans la longue histoire qu’est l’indexation des établissements locaux par Google.
 

Entre 2004 et 2006

Google lance successivement Google Local en 2004 et une première version de Google Maps en 2005, avant de fusionner ces deux services la même année. En parallèle, Google Local Business Center est lancé en 2005 et connaîtra une mise à jour majeure en 2007 qui simplifiera la gestion des fiches. Tous ces services seront dès lors regroupés sous la bannière Google Maps pour atténuer la confusion des utilisateurs.
 

Entre 2009 et 2014

Google lance successivement Google Place Pages (2009), Google Hotpot (2010) et Google+ Local (2012). Rappelons qu’entre-temps Google avait également lancé en 2011 Google+ (juin), Google+ Pages (novembre) et Google+ Business Pages (novembre). Beaucoup de services, une acquisition d’utilisateurs irrégulière d’un service à un autre et le besoin de clarifier les intentions du géant de la recherche en ligne.
 

Juin 2014

Google+ Local et Google+ Business Pages sont intégrés en 2014 à un nouveau service nommé Google My Business qui permet aux gérants d’établissements de créer leurs propres fiches et de choisir les informations à mettre en avant. Avant cette date, Google indexait automatiquement les données des établissements en exploitant plusieurs sources, tout en luttant contre les contenus dupliqués grâce à ses puissants algorithmes. Cette approche, et les annuaires d’entreprises déjà existants en ligne, ont commencé à montrer leurs limites techniques et leur incapacité à faire face aux pratiques frauduleuses et aux actes de concurrence déloyale, d’où l’intérêt d’autonomiser les utilisateurs.
 

Novembre 2021

Google My Business change de nom et devient Google Fiche d’établissement.
 

Fiche d’établissement : Recherche locale et simplicité


La nouvelle dénomination souligne le caractère « local » du service à travers un nom qui change d’une langue à l’autre. Si la plateforme s’appelle en anglais « Business Profile », elle est appelée en France « Fiche d’établissement », une façon de rappeler sa mission : offrir une carte de visite en ligne et interactive à tout commerce physique et parler à tous les commerçants, des plus petits aux plus larges réseaux de magasins.
 
« Simplifier les choses (keep things simple) »
 
C’est l’argument avancé officiellement par Google sur les raisons de ce changement. L’application Google My Business cessera d’exister en 2022, en faveur d’une gestion partagée entre Search et Maps au lieu de la vieille interface de gestion dédiée.
 

Les nouveautés


Google a annoncé plusieurs nouvelles fonctionnalités, les plus marquantes étant :

  • La gestion des demandes de vérification et de revendication des fiches se fera directement depuis Google Search et Google Maps.
  • Le lancement aux Etats-Unis et au Canada dans un premier lieu de l’historique des appels.
  • La gestion des messages se fera directement depuis Google Search.
  • La gestion des accusés de réception des messages se fera directement depuis Google Search et Google Maps.

Vous l’aurez compris, toutes ces mises à jour et ces nouvelles fonctionnalités convergent vers la simplification d’un outil devenu incontournable pour les commerces physiques et les spécialistes du marketing.